Skip links

E-learning, levier d’innovation dans une période incertaine

Depuis fin 2019, le monde est secoué par la crise sanitaire de COVID-19. Cette pandémie a fragilisé l’économie mondiale et bouleversé le monde des affaires. Confrontées à cette conjoncture accablante, les organisations cherchent, sans cesse, à atténuer sa flambée. Des nouvelles méthodes de travail ont vu le jour dans le but de garantir la survie, la pérennité et la performance des organisations. 

La période du confinement sanitaire a imposé de nouveaux modes de gestion qui facilitent et améliorent le fonctionnement des entreprises en éliminant tout risque sanitaire. La digitalisation des systèmes organisationnels s’avère une solution pertinente pour redresser et réajuster les retombées de la crise pandémique. L’introduction des technologies de l’information et de la communication amène les responsables de formation et des ressources humaines à repenser les modes de gestion classique. Être loin du bureau ne signifie plus être loin du travail.

Avantages et inconvénients du e-learning

Comme toute approche, la formation virtuelle présente de nombreux atouts, mais peut également s’avérer totalement contre-productive si non adaptée. Certaines entreprises choisissent ainsi de mixer e-learning et coaching ou phases de cours collectifs, par exemple, afin de maximiser la réussite du projet et maintenir une certaine assiduité dans la formation de la part des collaborateurs.

Parmi les atouts d’une telle approche, on retrouve notamment :

 accessibilité élargie : vos collaborateurs ont facilement accès aux formations qu’ils suivent. Cela vous permettra, notamment, de former plus de monde en même temps, et ce, pas forcément sur un seul et même lieu.

 flexibilité : salle aménagée spécifiquement pour vos formations, ordinateurs dédiés et accessibles à tous au sein de votre entreprise, poste de travail mobile pouvant être amené partout, y compris lors de déplacements ou au domicile de vos collaborateurs le cas échéant.
Par ailleurs, vos salariés pourront, grâce à ces dispositifs, revenir sur certaines notions, en approfondir d’autres à leur rythme, sans devoir attendre la prochaine entrevue avec un formateur en chair et en os. Ils auront la possibilité de choisir le moment opportun dans leur emploi du temps pour suivre les différents modules de leur formation.

 autonomie accrue : chacun adapte sa formation à ses besoins spécifiques ainsi qu’à son niveau de connaissance. Certains auront besoin d’approfondir tel ou tel chapitre, telle ou telle notion, quand d’autres préféreront passer au chapitre suivant sans pour autant gêner le déroulement de la formation. Combien de fois, dans une session de formation classique, avez-vous été énervé par des questions que vous auriez qualifiées comme « non pertinentes » de la part d’autres participants à ladite formation ? Combien de fois vous êtes-vous ennuyé sur un chapitre que vous maîtrisez alors que d’autres le découvraient ? Le e-learning permet à chacun d’optimiser son temps de formation, et in extenso son temps tout court ! 

Il peut toutefois subsister certains freins à la mise en place d’un dispositif de formation en e-learning. Parmi les plus fréquents, on rencontre :

assiduité toute relative de vos collaborateurs : il est aisé de reporter une session de formation virtuelle au lendemain – à la semaine suivante – alors qu’il est nettement plus délicat de reporter une session de formation classique qui mobilise des intervenants extérieurs et à laquelle plusieurs collègues participent. Vous devrez ainsi veiller à ce que chacun progresse régulièrement et éventuellement faire un point avec vos collaborateurs les moins assidus afin de comprendre les raisons de leur désengagement et réadapter la formation le cas échéant.

 manque de contact humain : certains regretteront le côté virtuel de la formation. Si tel est le cas chez vos collaborateurs, optez pour un mix avec quelques séances communes de formation classique au sein de votre entreprise afin de maintenir un certain contact humain (voir plus bas les dispositifs possibles).

Par ailleurs, certains irréductibles, réfractaires aux changements, trouveront toujours une bonne raison d’être méfiants quant à une formule virtuelle : le service informatique pourra, par exemple, vous alerter quant à d’éventuelles failles de sécurité d’un tel dispositif ; d’autres, moins habitués aux nouvelles technologies, pourront craindre l’utilisation d’internet, etc. Aussi, il est essentiel de soigner la préparation de votre projet ainsi que les présentations que vous ferez à vos collaborateurs. Ces dernières devront être simples, concises, ludiques et conviviales.

Cependant, au Maroc, la digitalisation de l’éducation et des formations professionnelles touche aujourd’hui le secteur de façon inattendue. Le “e-learning” offre de nombreux avantages et implique des technologies de plus en plus immersives, interactives et surtout pédagogiques.Le digital learning s’est également imposé ces derniers temps. Les entreprises s’activent à déployer des offres de formation en ligne pour leurs collaborateurs en télétravail. Sont principalement choisies des formations transversales (soft skills, leadership…), censées préparer le «futur du travail» post Covid-19, ou encore les formations métiers. La demande s’est accentuée depuis le mois de septembre puisque certaines formations restent prioritaires pour les entreprises qui ont cette culture d’entreprise apprenante.Aujourd’hui, l’expression d’un besoin d’accompagnement et de tutorat à distance des bénéficiaires est de plus en plus manifeste. Et c’est une grande évolution de la formation à distance qui explique la réussite des grands projets lancés dans le domaine du e-learning.

En somme, la transformation digitale est souvent abordée sous l’angle technologique des outils numériques. Or, les entreprises assistent à une forte envie de travailler différemment ce qui mène à considérer que le changement le plus profond et le plus contraignant à réaliser est celui de la transformation des «collaborateurs». Ce changement n’est malheureusement pas uniquement dans les outils digitaux à déployer mais dans la profondeur de la culture à intégrer et du mode de fonctionnement, voire du «Mind-Set».

Leave a comment